ouverture le mercredi

A partir du 3 mai la ludothèque sera ouverte les premiers mercredis du mois de 13h30 à 15h45. Merci Sébastien.
 
De nouveaux "grands jeux" sont arrivés...

Et plus que jamais à votre service:

"22, Vlà la ludo".

Le plaisir du jeu (Christine DUBOIS)

LE PLAISIR DU JEU

Quel beau moment que celui du jeu.


D’abord, il faut choisir le jeu à la boutique ou à la ludothèque.

Pour ma part, j’emprunte à la maison jouette d’Estinnes-au-Mont. Devant tant de boîtes, que choisir ?


Rentrés chez soi commence l’attente.


L’attente des enfants, des amis, d’avoir fini le repas pour pouvoir débarrasser la table et s’installer.


Quand vient le moment tant attendu, j'ouvre la boîte, tel un coffre au trésor. Je découvre un plateau, des pions, des cartes mystérieuses, souvent beaucoup de couleurs …


Le plus fastidieux est de lire la règle et, si possible, sans s’arracher les cheveux.


Souvent, nous jouons « pour du rire », juste pour comprendre les règles pas à pas. Et puis « pour du sérieux », alors vient le compte des points.


L’Homme est conditionné par l’esprit de compétition, être le plus fort, gagner…


Excitation de la découverte ou excitation de la compétition, chacun fonctionne à sa manière.


Pour ma part, le plaisir réside à me mettre au défi, en compagnie de personne(s) agréable(s), de partager un moment convivial. Il réside aussi dans les rebondissements. Parfois, tout bascule sur un coup de dés.


Voir la tête des partenaires se défaire et rire tous ensemble de cette déconfiture ou exulter de joie à l’idée d’être « the winner ».


Je me souviens d’une partie de belote en fin de soirée en Thaïlande dans le resto de l’hôtel.


Le personnel ne connaissant pas du tout les règles du jeu nous regardait faire.


A chaque nouvelle donne, ils demandaient « who’s the winner ? » (qui gagne ?) et, dans un grand éclat de rire, nous annoncions l’équipe qui remportait la manche. Même s’ils attendaient la fin de la partie pour finir leur service, ils prenaient du bon temps avec nous.


Belle soirée mémorable où se mêlaient le plaisir de réfléchir, très sérieusement, la complicité avec son équipier, le plaisir de regarder jouer les autres, l’attente du score, et surtout, le rire.


Quoi de plus merveilleux pour notre âme d’enfant que de jouer ?


Que ce soit lors d’une course en sac, d’un jeu de l’oie, d’une partie de cartes, d’un jeu de rôle ou sous toute autre forme. Prenons ce plaisir comme un CADEAU que nous nous faisons à nous-mêmes et aux autres.

Christine DUBOIS